Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/10/2014

Auto-assouplissements des pathologies neurologiques frustes avec fatigabilité

 Télécharger le document en cliquant sur le lien ci-dessous :

ETIREMENTS SEP assouplissements sep 271014B.pdf

ETIREMENTS SEP assouplissements sep 271014B.docx

Les patients présentant une pathologie chronique comme la sclérose en plaques avec un syndrome de fatigue invalidant doivent en priorité lutter contre le déconditionnement à l’effort aérobie par des exercices d’endurance (si possible 30 minutes d’activité aérobie par jour sans temps de repos).

 Ils ont également besoin d’assouplissement. 

Cependant si la séance d’auto-assouplissement est trop fatigante, ils ne pourront pas effectuer les exercices aérobie, ni intégrer ces exercices dans leur vie quotidienne. Ils doivent impérativement économiser leur énergie.

D’où l’idée de s’assouplir dans des positions reposantes et relaxantes.

 

Il n’est donc pas judicieux d’utiliser les positions habituelles inspirées par le yoga ou les NEM (niveaux d’évolution motrice) pour assouplir les principaux groupes musculaires et en particulier des muscles polyarticulaires en cas de spasticité. Il leur faut impérativement des techniques moins fatigantes. La mobilisation passive par un kinésithérapeute n’est jamais possible sur une duré de plusieurs années et les patients présentant une atteinte fruste doivent apprendre l’auto-mobilisation

 

Voici donc quelques postures astucieuses permettant un assouplissement sans fatigue car sans utilisation des muscles antigravitaires. Cela permet aussi un meilleur relâchement du patient et donc une plus grande efficacité de chaque étirement.

 

 Télécharger le document en cliquant sur le lien ci-dessous :

ETIREMENTS SEP assouplissements sep 271014B.pdf

ETIREMENTS SEP assouplissements sep 271014B.docx